Nombre total de pages vues

lundi 25 octobre 2010

Le voyage fou-fou-fou !

Vraiment c'est la fête à nos sens et nos neurones à Shikoku !
Hier nous étions au Saiwai kaikan, chambre d'hôte, du campus de l'université de Kagawa à Takamatsu, où Thierry et moi avons  accompagné Steve au convini (petit super market ouvert 24H sur 24) afin qu'il y expédie pour une somme modique directement ses gros bagages à Tokyo avant de prendre le train puis le shinkansen, service à la japonaise ! Cher nous je ne vois que l"épicier tunisien Hassan Céhef chez qui c'est possible…


Après pris congé de Steve on est allé tester le restau-U du campus, pas mal, pas cher et on a mangé bien entouré. Ambiance étudiants bisounours sur le campus, pas de graffitis, des terrains de  sport et des étudiantes à bas noirs à vélo partout partout, sugoi ne !
Le soir on a retrouvé les bloggers Delphine, David et sa femme Yatsuyo dans leur maison high tech du centre vile pour un curry délicious préparé par Yatsuyo. Puis Thierry, notre O chajin, l'homme du thé,  nous a fait dans la très belle pièce aux tatami une cérémonie du thé home made quasi parfaite, expliquant aux japonaises et aux français le pourquoi du comment d'un partage d'un usucha.

En sortant vers 23H , bien clairs pour une fois, deux dames en vélo nous entendant, nous demandent si on est français et puis si nous sommes de Shikoku Muchujin. waow la surpise ! Une des deux sera la prof de cuisine japonaise de lundi ! Bon on devrait apprendre à faire des sushi, on aurait bien aimé autre chose, comment faire de la pâte à udon, la spécialité du cru mais on va pas se plaindre. ;-)

Ce matin départ tôt en train pour Tokushima, Naruto et ses tourbillons et surtout le musée Otsuka.
La journée à commencée en train de banlieue bien pépère.




Les contrôleurs, qui saluent les voyagurs en rentrant et en sortant du wagon sont plutôt du genre cool sympatoche, ça change de chez nous LOL !


On croyait arriver dans Tokushima downton que j'avais découvert avec Steve il y a 3 ans lors du festival de danse Awa odori, http://fr.wikipedia.org/wiki/Awa-Odori la plus grande manifestation de danse dans les rues après le carnaval de Rio, où l'alcool coule à flot mais dans une bonne humeur et une absence d'agressivité incroyable pour nous.

Les awa-odori (阿波踊り? littéralement « danse d'Awa »), du nom de l'ancienne province d'Awa), sont des danses particulières qui saluent l'arrivée annuelle des esprits des ancêtres sur la terre des vivants. Surnommée « danse des fous » en raison du refrain qui dit : « Que tu danses ou non, tu es un fou, alors autant danser », l'awa-odori provient certainement de l'époque où l'alcool de riz était distribué aux citadins de Tokushima lors de l'achèvement d'un château. D'où cette culture de l'ivresse assumée, mais à la japonaise s'il vous plait, pas une bagarre, pas un vol, pas de violence, juste du gros gros fun !
Les danseurs  de tous âges, les pettis devant, les vieux derrière et les jeunes beautés en kimono et chapeau local,marchent et dansent dans les rues de la ville en scandant « Ah ! Yatosa ! Yatosa ! », accompagnés par le sons des shamisens, tambours, cuivres et flûtes. Bien sur après les défilés dansant on peut se joindre à eux, ce que je vous conseille vivement.

Assez hallucinant comme expérience festive, si vous avez l'occasion d'être au Japon au début août pendant la fête d'o-bon, n'ayez pas peur des morts et foncez danser l' Awa dance à Tokushima. Même sans hôtel réservé (ils sont tous pleins)vous pourrez tranquillement dormir bourré par terre dans la rue hahaha !!!!

Mais revenons à nos bloggo-moutons qui arrivent à Naruto station.


 Malheureusement nous ne verrons que de loin les fameux tourbillons de Naruto, créés à chaque marée par les flots du Pacifique qui entrent furieusement dans la mer de Seto, la mer intérieure du Japon.

Et à part nous déguisé en henro san,  pas de cosplay juste un bus qui nous amène au but de notre voyage du jour le Otstuka museum of Art.  En fait ce sera surtout une journée 100% Otsuka car nous sommes accueilli chaleureusement par le directeur administratif du musée Otsuka, Tanaka Shusaku san et la responsable du département communication le délicieuse Asai Chiyoko san.

Et le reste ça sera pour une autre fois parce que cette daube de blogspot sur mon Ibook vient de me péter au nez, un bug vient de bloquer le system et tout le boulot fait depuis  ce matin vient de disparaître alorts on verra si je peux le refaire depuis mon Imac à Paname.
Ce soir c'est stop la loose !
 (-  -)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire