Nombre total de pages vues

vendredi 30 juillet 2010

Chat reprend son cours…




Notre adorable vieille chatte Bamboo a eu la classe extrême de trépasser naturellement, sans visite déchirante chez le véto, car, après des jours difficiles où toute la famille l'a aidé avec perfusions et moult soins à surmonter la fin, elle a demandé à sortir de l'appart' (???) en fin de nuit la semaine dernière et, accompagnée de mes fils, a été faire une dernière ballade, curieuse et alerte comme toujours, dans les parcs et jardins de Meudon.
Après les avoir salué une dernière fois, elle est partie tranquillement se perdre dans les fourrés du Parc Paumier, juste en bas de chez nous.
Respect Bamboo et bon voyage, je garde comme dernière image mes enfants accompagnant ta silhouette fine qui furetait dans la cage de l'escalier éclairée par l'aube naissante.

Ce sera donc un été félin pour Maître Banane, car là j'ai terminé quelques illustrations (voir ci-dessus) pour le site web de Serge, un grand pote moine zen qui est devenu conciliateur familial, voui le genre pour vous aider à bien divorcer par exemple. ;)



Ils sont mis en page par Pascal-Olivier Raynaud, un autre moine zen de talent, cf son site avec ses productions arty étonnantes en papier et ses sites web trop classes :
http://reynaud-art.fr/

Serge, qui un ancien danseur professionnel amoureux du beau sous toutes ses formes, car chez lui même l'endroit pour faire caca est un must, est notre hôte généreux et hospitalier lorsque la Butsu Zen Zone descend ses zygomatiques à Marseille pour la Chibi Japan Expo Sud en février, un séjour peut-être au dépend de sa tranquilité et de l'intégrité de son mobilier design, certes, mais toujours extrêmement hilarant et chat-leureux.

Et maintenant je me replonge dans le remix de "Zen et art martiaux pour chat" pour les éditions du relié, miam.

http://www.editions-du-relie.com/-Guides-pour-chats-


Un bon mois de miaoût en perpective !

jeudi 22 juillet 2010

Permis à points: pwnage, stage et intox




Désolé pour le silence mais tout est dans le titre: fort marri de constater par courrier de n'avoir plus qu'un seul point sur mon permis de conduire, j'ai du m'inscrire vite fait de retour de sesshin à un stage de récupération de 4 points mais j'ai chopé en bonus, dans le merveilleux espace fooding de l'Hôtel Campanile du Pont de Suresnes, une chouette intoxication alimentaire.

Nausées, ennuis gastriques divers et urticaire un peu partout depuis samedi, mouhahah est-ce une intox ou mon corps qui réagit au rappel à la règle?

Pourtant c'était plutôt moins pire que prévu, ces deux jours façon "réunion d'alcooliques anonymes"…

Trois jours après m'être inscrit en urgence sur internet, me voilà donc frais, dispo et tout pimpant à 8 h 30 dans un salon de l'Hotel Campanile au Pont de Suresnes où, question horaires, c'était déjà relax par rapport à la Japan Expo ou à une sesshin zen.
Tout le monde est déjà là, évidemment, 20 personnes autour d'une table en U, façon sympathique réunion de parrains maffieux alto-séquanais.

Dix-huit hommes, quatre femmes, dont les deux profs, voilà un ratio qui donne d'entrée un aperçu des différences de comportement automobile entre les porteurs de testicules et les autres.

Après une présentation du stage par les gentilles et charmantes maîtresses d'école de bonne conduite où il fut précisé que, no problemo, quoi qu'il se passe, nous aurions TOUS 4 points de plus sur notre compte le samedi soir (ouf de soulagement, affaissement des corps, ambiance rilax+++), la journée se passa dans une surréaliste présentation de chacun des participants au stage, prénom, profession, nombre de points encore au compteur, type de délits routiers préférés et questions idiotes diverses.
Trop fortes, les coachs ! L'une, matrone imposante plutôt dans la règle et la connaissance de la route, l'autre, plus jeune et plus sexy tendance psy, toutes deux grandes pros de la conduite des débats dans une extrême coolitude, comme il se doit face à une horde de mâles renfrognés ou goguenards, et de toute façon atteints dans leur virilité.
Là c'était marrant de découvrir à quel point chacun est dans son monde et que notre vie ne tient qu'à un fil tenu par le voisin. Tout le monde pensant que c'est l'autre qui merde en général, et surtout pas soi en particulier, car on a quand même tous une foutu bonne raison d'agir mal, j'en ai profité pour raconter à mon tour ma parabole zen perso, quand, en retard pour aller au dojo et cherchant à forcer le passage comme d'habitude, la mine flippée du pépé à casquette dont j'essayais de squeezer la priorité m'a fait comprendre que je n'étais qu'un stupide spermatozoïde au volant. Passant de l'enfer au paradis, je me suis alors incliné, et ai laissé passer l'ancien en m'excusant d'un grand sourire désolé, ce qui a fait apparaitre une belle banane sur sa face ravinée et m'a mis d'excellente humeur pour le reste de la soirée.

C'est con, hein? Mais quand on envoie un sourire, en général il vous revient toujours.
WTF le speed !

Bon, au début, comme à l'école j'ai commencé à crobarder mes petits camarades : Alceste, Rufus, Clotaire, Eudes, Geoffroy, Joachim, Agnan, Maixent, bon là j'ai mis des pseudos chics vu qu'on était dans les Hauts de Seine, je ne vais quand même pas les balancer au Bouillon alors qu'on a échangé nos cartes de visite…
D'ailleurs la proximité de La Défense est sans doute pour beaucoup dans la sur-représentation des directeurs de marketing, voire des directeurs en général, dans le groupe des Réprouvés de la Route ! ( Concernant les portraits visibles plus hauts, je dois dire que l'ambiance "rappel à la règle" CAD "cerveau droit" a sans doute obéré les capacités artistiques de mon cerveau gauche, visible sur la petitesse des boites crâniennes, erreur de débutant. Boah disons que ce sont des caricatures et hop.)

A midi, afin de boire le calice jusqu'à la lie, j'ai merveilleusement déjeuné au buffet avarié du Campanile, sans savoir que les crevettes pas fraîches dans leur sauce cocktail rose me laisseraient sous peu des souvenirs impérissables sous forme d'urticaire, de nausées, de céphalées et d'inimaginables grattages de cul, PWN3D donc.

De fait le lendemain, plus à l'ouest sans doute à cause de l'intox, ou reprenant mes vieilles habitudes de cancre, mes gribouillis se sont mis à ressembler à ce que je faisais sur mes notes au lycée ou en archi à l'époque de mon permis, haha LOL.



En effet, cette deuxième journée a été constituée par, d'une part, des explications scientifiques hyper-sérieuses à propos des effets de la limitation de vitesse sur l'écrabouillement des piétons à 50 km/h en ville et sur les modifications des capacités cognitives de l'automobiliste quand il conduit en téléphonant pour jouer à un jeu radiophonique tout en mangeant un sandwich après la prise de médicaments et d'alcool, et de l'autre par toutes sortes de jeux avec formation d'équipes, histoire d'intégrer, dans la bonne humeur et un esprit ludique, les grandes dates du Juste Combat Pour La Sécurité Routière et de la Prise De Conscience Que l'Enfer C'est Les Autres Surtout Celui Qui Est à Coté Dans Un Autre Type De Véhicule Mais Keski Fout Putain De Bordel.

Inutile de vous dire qu'à la fin, tout le monde avait l'air sévèrement reprogrammé de la matrix !

Quand on est sorti du parking du Campanile, j'ai roulé vers chez moi à côté de l'archi en Harley et bien, vous me croirez si vous voulez, mais on est resté toujours sous les 50km/H sur les quais entre Suresnes et Sèvres et il n'a pas même pas franchi la ligne blanche au feu pour se mette devant tandis que moi je n'osais déglutir de peur de réduire mes nouvelles capacités d'automobiliste reformaté, dingue !

Bon, de toute façon, m'habituer à ne pas dépasser en ville les 50KM/H (l'essentiel de mes retraits de points) c'est bénéfique tout ça, car ou bien j'y arrive et je récupérerai alors tous mes points dans trois ans , ou bien si je les perds, je ne serai pas dépaysé par la conduite en voiturette sans permis !

Pour bien finir, mon conseil en video : ne suivez pas le mauvais côté de la Force !

Sur votre Tom-Tom, plutôt Yoda :




que Dark Vador !


jeudi 15 juillet 2010

mercredi 14 juillet 2010

Bonus Vids for fun

video

Bonus video: pris sur L'I-Phone de Steve,l'arrivée de la BZZ Team au parking dans la violence d'un taifu/typhon très Japan style. Trop frais !

Et le nouveau clip de Philippe Katerine, un grand disciple éveillé du bullshit :"La banane".


Et tout ceci n'est pas pour déconner, c'est juste vital.

CF ceci piqué sur Top Santé :

"Le rire, c'est bon pour la santé !

Thème à la mode dans les congrès de cardiologie, le rire fait l'unanimité des médecins du point de vue thérapeutique. D'abord règle d'hygiène de vie, le rire a aussi de vraies vertus physiologiques. Rire, c'est excellent pour la santé !

Le rire aurait donc un pouvoir certain sur notre cœur et l'ensemble du corps. Au registre de ses multiples bienfaits : il lutte contre les maladies cardio-vasculaires (les râleurs auraient 3 fois plus de risque d'infarctus que les autres !), diminue ou élimine la sensation de douleur, booste le système immunitaire, améliore les fonctions cognitives, et chasse le stress...

Une vraie gymnastique interne
Comme la course muscle les jambes, le rire contracte de nombreux muscles et agit comme un véritable massage intérieur. Quand on rit, le diaphragme (situé au niveau du ventre) sautille. Il stimule tous les organes qui se trouvent à proximité (estomac, foie, rate, intestin) et détend les muscles sur lesquels il agit (visage, cou, poitrine, abdomen, bras).

Rire pendant le repas permettrait une meilleure digestion en favorisant la sécrétion de salive, des sucs digestifs et le brassage des aliments. Parallèlement, une bonne partie de rigolade permet au système cardio-vasculaire de se dilater et aux poumons de profiter d'un vrai coup de nettoyage (air expulsé à plus de 100 km/h) !

Un anti-stress à consommer sans modération...
Au déclenchement du rire, le cerveau libère de la dopamine, un neurotransmetteur primordial dans les sensations de plaisir. Cette stimulation particulière du cerveau par le rire serait d'ailleurs chimiquement proche de celle des drogues opiacées comme la morphine ou l'héroïne. Aussitôt, les niveaux d'anxiété et de nervosité chutent, provoquant une agréable sensation de décontraction ! De la même manière, le rire aiderait à un meilleur sommeil.

Adoptez définitivement la "smile attitude "
Vous êtes fatiguée, stressée, surmenée ? Rien de tel pour décompresser que de faire marcher vos zygomatiques avec une franche partie de rigolade ! Aucune contre-indication ni risque de surdosage. La dose idéale : un quart d'heure minimum de rire par jour. De plus le rire (comme le sourire), en général plutôt communicatif, est un excellent lien social. "

Yo !

Mono no aware à la Japan Expo muwahaha













La Butsu Zen Zone à la Japan Expo 2010 c'est déjà loin.

Merci à JE Team et à tous les demons et boddhisattvas qui nous sont aidés à animer la BZZ !
Rendez-vous en octobre pour trop kiffer notre life à la Chibi Japan Expo à Montreuil ! (^ ^)

(Toute les photos sont © Steve Gaudin, si vous voulez les acheter très cher c'est là mais si vous voulez les piquer il faudra photoshoper mes textes bullshités en plus du mauvais karma muwahaha)



mardi 13 juillet 2010

Retour de sesshin doux amer



Après avoir été privé de connection internet pendant une semaine pour cause de pratique intensive du zen dans les ardennes belges je me faisais une joie d'ajouter au plus vite images et koanneries sur mon blogonzo mais je n'ai pas pas vraiment le cœur à bullshiter ce soir .

Car notre vielle chatte de gouttière, la joueuse Bamboo, qui depuis 15 ans accompagne de ses "pédalages ronronnants" la vie de la famille geek de Maître Banane, souffre de graves insuffisances rénales et, depuis quelques jours, ne buvant et ne mangeant plus, s'en va doucement vers l'autre rive.

Aussi, pour cet être sensible dont la présence féline a accompagné notre vie et mes premiers neko-guides et qui, il y a quelques jours encore lorsque je rentrais fourbu de la Japan Expo, venait à ma rencontre dès la porte ouverte, je dédie ce poème du grand moine zen japonais Issa (1763/1827).

averse d'automne
sort pour m'accueillir
le chat de ma cahute

lundi 5 juillet 2010

L'effet "Japan Expo"









L'effet "Japan Expo" je vous assure que c'est hyper-puissant pour nous autres, agents très spéciaux de la Butsu Zen Zone.

Le stand n'a pas désempli et tous les zafu (coussins de méditation) étaient pris d'assaut par les festivaliers avides de toucher leur esprit et de découvrir le cœur de l'âme japonaise, le zen, yo.

Après 4 jours de paix, d'amour et de fun sur le stand de la BZZ, où nous avons fait plus de 370 (!) initiations à la méditation zen, certain d'entre nous ont même eu le "satori-golo" !
Pour tous les agents de la BZZ, vieux moines blanchis sous le rakusu ou newbies débutants dans la pratique, expliquer simplement le zazen et initier des inconnus dans le vacarme et le chaos sympathique de la JE, a été une expérience unique qui leur a retourné la cervelle dans le bon sens. Il est vrai qu'initier des pikachu ou des gothic lolitas en bas résille c'est strong…

Sans parler de se faire applaudir après une séance de zen sur scène, certainement une expérience rarissime dans l'histoire du bouddhisme LOL !

Pour ma part mes masterclass ont paru intéresser les festivaliers et m'ont apportées beaucoup en expérience et en contact, ce qui m'encourage à diffuser plus largement cette extraordinaire méthode d'apprentissage immédiat du dessin.
A deux pas de notre stand, sur le stand dessin de l'adorable association Tengumi qui ne ménage pas ses efforts "mushotoku" (sans but ni profit ) pour faire passer leur passion nipponophile , j'ai eu de très bons résultats avec la "Transe Zen du Dessin", en particulier avec ceux qui aiment déjà dessiner, même mal. Par contre, impossible en une heure d'avoir les même résultats avec des débutants complets, il leur faut au moins un journée complète pour basculer dans le "mode dessin avec le cerveau droit". Surtout si ce sont des ados, la concentration leur est plus difficile. Surtout si à 5 m derrière, sur la scène culturelle, il y a un concert de tambours (taiko) haha !
Une expérience trèèèèèès intéressante à suivre…

Enfin, nous avons tous constaté que les contacts et la communication sont très faciles à la JE, c'est l'hallu, dans cette ambiance friendly et bon-enfant, on se croirait déjà au Japon !

Vraiment , merci à Romain Dasnoy , Damien Garnes et toute l'équipe de la Japan Expo qui nous permis de vivre ces moments intenses dans d'excelentes conditions , vivement la prochaine Chibi à Montreuil fin octobre !!

Bon , je n'ai pas encore reçu toutes les photos de la JE donc il y aura sous peu du rab sur la Butsu Zen Zone mais là je dois partir illico avec mes fidèles agents gonzo de la BZZ, Geneviève, Serena et Michel, au camp d'été (Ango) de l'ABZE, dirigé par Roland Yuno Rech à l'abbaye de Maredsous, en belgique, réputée pour sa bière !

Dharma, bière et moules frites sont donc à notre programme cette semaine, la suite de nos aventures dans quelques jours ! (^___^)

dimanche 4 juillet 2010

BUTSU ZEN ZONE : Calme, concentration et mega-fun au mileu du chaos













Waow ! Grosse journée de samedi sur la Butsu Zen Zone !
Nous somme arrivés rrivés au parkingde la J.E. au milieu d'un énorme orage qui nous donnait un petit gout des taifu (typhons) japonais !
Tout le monde était trempé jusqu'à l'os en 3 secondes et les toilettes de la JE étaient encombrés de cosplayers faisiant sècher leurs costumes dans les toilettes.
Bonne intuition pour moi d'avoir acheté la veille sur le stand de Shikoku Muchujin un chapeau de paille (imerméable haha ! ) porté par ceux les pélerins des 88 temples de Shikoku.

Aujourd'hui , c'est déja la fin de la Japan Expo 2010, dommage on y kiffe trop notre life comme indiqué sur le site Actua BD de mon pote Pasamonik.

Et si ça se trouve on a initié à zazen le bouddha du futur LOL.

Banzai BZZ !

http://www.actuabd.com/+Japan-Expo-2010-Choses-vues-2+
Sion grosse affluence sur le stand, on a exposé le nombre d'initiations à la méditation assise.